La web-revue du Leadership Humaniste, par Pascal Ponty

Accueil » Le PDG de LinkedIn et la compréhension empathique

Le PDG de LinkedIn et la compréhension empathique

SHARE
,

Juste une réaction courte, à un article intéressant sur le journal du net (merci Tiana)  : Le leadership selon le PDG de LinkedIn

"Jeff Weiner, PDG de LinkedIn confie que face à des difficultés, il est nécessaire de se mettre à la place des autres, tout en restant soi-même. Un sacré défi."

Cette phrase m'a frappé, parce que la posture évoquée – se mettre à la place des autres, tout en restant soi-même – résonne très directement avec ce que Carl Rogers, figure emblématique de la psychologie humaniste a défini comme l'attitude de compréhension empathique :

La quatrième condition nécessaire à la thérapie est que le thérapeute éprouve une compréhension exacte, "empathique" du monde de son client comme s'il était le vôtre, mais sans jamais oublier la qualité de "comme si"  –  telle est l'empathie, et elle apparaît essentielle à la thérapie. Sentir les colères, les peurs et les confusions du client comme si elles étaient vôtres, et cependant sans que votre propre colère, peur ou confusion ne retentissent sur elles; telle est la condition que nous essayons de décrire.
Carl R. Rogers Le développement de la personne, Dunod, 1991

Sacré Rogers ! Ses réflexions, issues de sa pratique de psychothérapeute, s'appliquent à mon avis à toutes les relations humaines y compris professionnelles. Il confirmait d'ailleurs que cette attitude pouvait représenter l'apprentissage de toute une vie…

Il disait aussi

  • qu'on y arrivait jamais complètement : on peut faire un effort de compréhension empathique, mais pas atteindre une compréhension empathique parfaite – qu'est-ce que cela voudrait dire, d'ailleurs? Sui-je capable d'une compréhension empathique parfaite, de moi-même ?
    La nuance est importante, parce qu'elle implique une certaine humilité, une relativisation. J'essaie de comprendre, je vérifie, j'ajuste, … mais si je commence à penser que je comprends mon interlocuteur mieux que lui-même, aors je commence à dériver..
  • que cette attitude de compréhension empathique doit être communiquée et perçue par l'interlocuteur (c'est la "septième condition"..)
  • "rester soi-même", dit Jeff Weiner : Cela amène à la sixième condition de Rogers, la "congruence" : dans une relation constructive, l'écoute empathique ne suffit pas – l'affirmation de soi-même est également nécessaire à l'autre !

Source : Le leadership selon le PDG de LinkedIn

Laisser une réponse

Your email address will not be published.

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
Abonnez-vous à la Newsletter !
Non merci
Merci ! Vous recevrez un résumé des articles, toutes les 4 à 6 semaines, selon l'actualité et ma disponibilité. Vous pouvez vous désabonner à tout moment.
Vos données personnelles (nom, email) ne sont jamais partagées
Don't miss out. Subscribe today.
×
×
WordPress Popup Plugin