La web-revue du Leadership Humaniste de Pascal Ponty

Accueil » Êtes-vous prêt à entrer dans l’économie de l’humain ?

Êtes-vous prêt à entrer dans l’économie de l’humain ?

SHARE
,

a different hearts on a white background

Dans l’économie de l’humain, nous serons recrutés pour notre cœur.

Source : Êtes-vous prêt à entrer dans l’économie de l’humain? – HBR

Une petite chronique de Dov Seidman – auteur en 2007 du très bon livre « How : ou comment le comportement devient la clé du succès » , que je vous recommande. Dov Seidman parvient dans ce livre et dans ses travaux en général, à traduire une réflexion éthique dans le concret de la vie des organisations. Il anime un blog tout à fait intéressant, « Howistheanswer« , riche en exemples et en idées à ce sujet.

How : ou comment le comportement devient la clé du succès en affaires (Stratégies et management) par [Seidman, Dov]Partant d’un regard éthique, Seidman arrive à des constats très actuel : un management responsabilisant, basé sur la confiance, et dans lequel les personnes sont auto-gouvernées par leur adhésion au projet, est plus performant qu’on management traditionnel basé sur l’obéissance, ou même qu’un management basé sur l’équilibre des avantages et inconvénients.

Pour revenir à cette petite chronique, derrière des mots qui attirent un premier niveau de sympathie, l’auteur avance une hypothèse assez audacieuse : si des ressources humaines physiquement plus capables ne constituent plus depuis longtemps un facteur différenciant pour les entreprises, cela devient également le cas des employés mieux formés, équipés de meilleures connaissances. En conséquence, la prochaine source de différenciation sera celle de l’humain, et notamment celle des valeurs et comportements moraux, que les machines auront du mal à copier parce qu’ils résultent de nos fonctionnements les plus complexes.

Encore faudra-t-il, c’est la conséquence de cette hypothèse, que les organisations soient capables de permettre à ces dimensions humaines d’exister, de se déployer, de grandir dans l’activité professionnelle.

Je remarque que cette proposition, qui consiste à reconnaître la qualité des comportements, des valeurs et des fonctionnements collectifs comme source de performance, est à la fois ancienne et pas si répandue que cela. Amateurs de processus et de normes, de conformité, de pilotage par les KPI, ouvrez les yeux : la vague suivante arrive, il est temps de tester les logiciels de demain !

Dans l’administration publique par exemple, puisqu’il est question de aujourd’hui de lui demander de faire beaucoup mieux avec beaucoup moins, les promoteurs de ces perspectives n’évoquent que la quantité de travail, et absolument rien sur le fonctionnement, le management, le « How ». A leur décharge, il est normal qu’ils n’en parlent pas, la culture collective du système administratif qui les a formés étant dans ce domaine quasi-inexistante. « L’intendance suivra » : cette formule ne fonctionne plus aujourd’hui. L’intendance au contraire, ou plus précisément la manière dont les les gens ressentent, agissent et se comportent sur le terrain, est la clé d’une prochaine vague de progrès qui est en train de s’engager, pour les organisations et pour la société.

 

Laisser une réponse

Your email address will not be published.

Abonnez- vous à la newsletter
Je m'abonne
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com