La web-revue du Leadership Humaniste, par Pascal Ponty

Accueil » Entreprises libérées : C’est la rigueur qui permet l’autonomie

Entreprises libérées : C’est la rigueur qui permet l’autonomie

SHARE
,

Dans chaque cercle, chaque personne a des rôles, attendus et autorités clairs. Chacun ne peut faire que le travail auquel il est affecté. Mais cette définition des rôles est évolutive et agile et peut se recomposer à la volée.

Source : Entreprises libérées : « C’est la rigueur qui permet l’autonomie » | InternetActu

Image : Isabelle Baur et Hugo Mouraret devant l’organisation en cercles de Scarabée, via @SéverinLegras.

Un petit article concret qui donne quelques éléments de réponse aux premières réactions typiques lorsque l’on évoque l’entreprise libérée, ou libérante si l’on préfère ce terme. En résumé,  la première réaction est : « C‘est sympa votre histoire, mais ça ne marchera que chez les bisounours – pas chez moi« . On trouve des variantes :

  • Si je supprime le management, je ne sais pas où on va se retrouver – tout repose sur eux
  • Ça ne marche que pour des entreprises plus petites que la mienne
  • Ça ne marchera pas chez moi parce que moi, je suis soumis à une vraie pression de la concurrence
  • Mes cadres / mes employés / mes ouvriers n’ont pas le niveau nécessaire pour fonctionner avec cette maturité
  • Pour faire ça il faut un leader charismatique avec tous les pouvoirs
  • Ça peut marcher quand tout va déjà bien, mais en situation de crise ?

Etc… encore, ces réactions sont-elles plus constructives que le déni pur et simple, l’oblitération du champ conscient.

Bref, il était temps de rétablir la vérité : bien souvent, le management dans l’entreprise libérée est plus fort, plus rigoureux et plus exigeant qu’ailleurs. Je parle bien du management, en tant que fonction et ensemble de processus qui permettent de piloter l’entreprise et d’organiser le travail collectif; je ne parle pas nécessairement des managers eux-mêmes, dans leurs postes et fonctions classiques.

Enhttp://www.scarabee-biocoop.fr/uploads/scarabee/logo-Scarabee-Biocoop.png effet, et notamment dans l’exemple de Scarabée Biocoop qui s’appuie sur l’holacratie les rôles, les zones d’autorité, les processus de décision sont décrits explicitement, gérés par des « processus » très précis. des processus participatifs et qui valorisent l’intelligence collective, mais des processus, qui s’imposent d’ailleurs autant à la chaîne managériale qu’aux collaborateurs de terrain.

Lisez, cet article a le très grand avantage de décrire des réalités vécues. Et en prime, un petit reportage de FR3 Bretagne  :

Holacratie : un nouveau management par france3Bretagne

PS. je ne sais pas quelle est la pérennité des liens vers FR3, désolé si ça bugge.

 

Bravo à cette entreprise bretonne bien sympathique ! Si vos faites vos courses à Rennes, achetez libéré chez Scarabée Biocoop !

[wysija_form id= »3″]

One Comment

Laisser une réponse

Your email address will not be published.

Abonnez-vous à la newletter !Je m'abonne
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com