La web-revue du Leadership Humaniste, par Pascal Ponty

Accueil » La confiance en management : grille de lecture –

La confiance en management : grille de lecture –

SHARE
,

Quand on ne sait pas précisément où l’on va, mieux vaut savoir avec qui et comment

Source : La confiance en management : grille de lecture

Un article de réflexion, sur le sujet de la confiance en management – et qui ouvre vers d’autres volets de réflexion tout aussi intéressants du site mpm (Management Post-Moderne).

L’essentiel du questionnement de l’article, me semble être celui-ci : si dans un cycle précédent, la confiance dans le management provenait du fait que ses instructions descendantes semblaient fonctionner, alors quelles sont les bases de la confiance dans les nouveaux modes de management, caractérisés par la complexité – qui rendent le management vertical inefficace – et l’imprévisibilité ?

L’article avance de nouvelles solidarités horizontales, une nouvelle écologie des organisations, comme des éléments des nouveaux contrats de confiance à établir. Allègement des contraintes, valorisation des « libertés interstitielles »,  interactions collectives, regroupements basés sur des affects : autant de nouvelles dynamiques pour remplacer les chapes  de plomb de moins en moins efficaces du management vertical.

Pourquoi pas ? Je crois à ces éléments, et en même temps ils me semblent quelque peu insuffisants. Je pense à une entreprise connue dans le petit microcosme des entreprises « quasiment libérées », jeune, horizontale, auto-organisée, etc. L’envers de la médaille, c’est une dureté impitoyable pour éliminer ceux qui ne « collent » pas, ne produisent plus assez…

Pour moi la confiance managériale,

  • ne peut effectivement plus, aujourd’hui, se construire sur le seul fonctionnement hiérarchique / vertical : cela ne fonctionne plus face aux complexités actuelles, et n’est plus adapté à ce que sont les gens aujourd’hui
  • se nourrit, et je souscris ici à la thèse de l’article, d’une attitude saine de solidarité, de soutien social, de sécurité psychologique (voir ici mon article à ce sujet)
  • se construit aussi, et cela manque dans l’article, par le succès partagé : réussir ensemble….

… ainsi que par l’adhésion au sens de ce que l’on fait : l’utilité et/ou la reconnaissance sociale, l’impression d’une stratégie cohérente, l’adéquation entre les objectifs et les moyens, les valeurs animées par l’organisation,  la place de chacun…

…. et, tout simplement, par la fiabilité de rôle : si on ne peut plus demander au manager de tout savoir ni prévoir, quels sont ses caractéristiques stables, sur quoi peut-on compter chez lui ? Je me réfère aussi ici à la notion de rôles, qui prime sur celle des positions hiérarchiques dans les descriptions organisationnelles modernes comme celle de l’holacratie. Ici la confiance naît, dans les deux sens,  de ce que chacun assume son rôle dans le collectif.

Pour creuser le sujet, une vidéo récente et intéressante de Pascal Demurger, DG de la MAIF, sur la confiance  (sur le site d’Isaac Getz)

Tout cela n’épuise pas la discussion, la notion de confiance est riche. Elle est au cœur du lien social à plusieurs niveaux. Refonder la confiance dans les pratiques managériales nouvelles, en voilà un beau projet …

 

One Comment

  • […] participatif La société fluide Emmanuel Macron, leader humaniste ? La confiance en management : grille de lecture – Que valent (vraiment) les idées de vos collaborateurs ? Le travail en mode projet […]

Laisser une réponse

Your email address will not be published.

Abonnez-vous à la newletter !Je m'abonne
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com