La web-revue du Leadership Humaniste, par Pascal Ponty

Accueil » Complexité et curiosité

Complexité et curiosité

SHARE
,

 

HypnoArt / Pixabay

Pourquoi certains sont-ils plus capables de gérer la complexité que d’autres ?

Source : Influencia

Cet article de la revue Influencia, Pourquoi certains sont-ils plus capables de gérer la complexité que d’autres ?  , est un interview de Tomas Chamorro-Premuzic – psychologue du travail anglo-argentin et PDG d’une société de tests psychométriques pour managers et dirigeants. Il y avance qu’un certain « QC », Quotient de Curiosité serait un bien meilleur atout que le QI face à la complexité du monde. Un QC élevé permet, selon lui,  d’être plus tolérant face à l’ambiguïté et de développer une pensée plus sophistiquée, plus nuancée – plus complexe. Un QC élevé mobiliserait également  un niveau plus élevé d’investissement intellectuel et d’acquisition du savoir sur la durée.

Chaque grande invention a d’abord été une idée, mais chaque idée a commencé par une curiosité

Hier lors d’un séminaire sur le leadership, à ma question « comment imaginez-vous les qualités nécessaires aux leaders de demain ? », la réponse majoritaire a porté sur la diversité des compétences : avoir plusieurs cordes à son arc, agir sur plusieurs registres, faire les liens. C’est la première fois que ce type de réponse dépasse celles concernant l’expertise, la compétence, les savoir-faire.

Je la reformule en termes de capacité à prendre en compte la  complexité : cette caractéristique actuelle non pas du monde, puisque lui a toujours été complexe, mais de l’univers managérial. Tout manager, porteur de projet, dirigeant, se doit aujourd’hui de prendre en compte des dimensions techniques, humaines, (multi-)culturelles, digitales, environnementales… qui sont inter-reliées de manière bien plus indémêlable qu’il y a seulement quelques dizaines d’années. La raison profonde de cette tendance n’est pas évidente; peut-être que dans un monde en croissance et en construction, comme il l’était de 1945 à la fin du siècle, l’action est plus simple que dans un monde qui bute sur de multiples limites.. Quoi qu’il en soit, ce phénomène de complexité est constaté et exprimé partout, dans toutes les organisations.

Je ne sais pas si le Quotient de Curiosité est mesurable. L’expression vient semble-t-il d’un  journaliste, Thomas Friedmann (j’ai recherché cette information sur Google, dans un petit accès de … curiosité). Je crois aussi que la curiosité, poussée à l’excès, peut devenir compulsive et détourner de l’essentiel. Mais je trouve l’idée du Quotient de Curiosité intéressante, à retenir dans les situations de recrutement, de présentation de soi, d’évaluation… et, bien sûr, lorsque l’innovation et la créativité sont des enjeux.

Laisser une réponse

Your email address will not be published.

Abonnez-vous à la newletter !Je m'abonne
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com